DIGITAL BASTARDS

Un tracker sachant tracker...

Vérification & validation de la data

Plus ou moins toutes les organisations collectent de la donnée et investissent dans des technologies leur permettant de miner des volumes toujours plus importants, de manière toujours plus précise.

Dans la même dynamique, on va se baser sur l’analyse de ces données pour prendre des décisions toujours plus rapides.

Dans la publicité en ligne, cette distance entre le moment où je collecte de la donnée et celui où je vais prendre une décision à partir de celle-ci s’est accentuée avec la standardisation de l’automatisation et du temps réel. Notamment dans l’achat média.

echange - confiance - COMPTABILITÉ

On admettra assez facilement que la base de tous les échanges, quelle que soit leur nature, a toujours été la confiance.

La collecte, le traitement et l’envoi de la donnée sont des opérations opérées par des briques plus ou moins autonomes mais jouissants d'un lien de communication fort.

Quelles que soient les technologies utilisées au milieu de ce bel exercice, il s’agit principalement d’une histoire d’écriture et de lecture de la donnée. Un histoire d’échanges donc, au minimum entre un point A et un point B.

Pour remettre un pied dans l'environnement particulier de la publicité en ligne, on peut partir sur l'idée suivante. Assez simple en soit, mais qui aidera peut être dans la visualisation de cette dimension d'échanges.

Si je veux savoir combien de nouveaux clients ma campagne display à 15K€ a généré, je dois en amont avoir été capable d’identifier qui sont mes clients existants.

Au moment d’une vente sur mon site web, je dois être en mesure de récupérer cet historique, afin de définir si l’internaute qui est sur le point de finaliser son achat est déjà client chez moi ou non.

Enfin, je dois être capable d’écrire et d’envoyer cette information dans un outil de reporting qui me permettra d’obtenir une réponse à ma question initiale.

Lecture, écriture, voyage de l'information.

Maintenant les échanges, la confiance, tout ça c’est super sympa. Mais avoir les moyens de vérifier leur existence ? C’est mieux.

La donnée est un actif qui mérite d'être audité

Les données représentent un actif à part entière pour de nombreuses entreprises. Et malgré tout, très peu d’énergie est déployée dans des process de maintenance, de monitoring et d’historisation des différents flux de données sur lesquels nous travaillons.

Ce n’est pas l’accroissement des flux de données qui pose problème. Les flux financiers sont tout aussi conséquents en volume et pourtant tu sauras toujours comment retrouver combien d’euros il y a sur ton compte en banque ou dans les caisses de ta boite.

La problématique se situerait plutôt du côté de l’allocation de ressources dédiées spécifiquement à cet effet. Admettre qu'il est crucial de construire et maintenir ce bon gros livre comptable dans lequel tu saurais à l’instant T ce que tu collectes, où tu le collectes, comment tu le collectes, et avec qui tu le partages.

Alors forcément, un comptable c'est pas forcément gratuit. 

Du coup la dernière question est la suivante : à moyen terme, à quel coût tu évaluerais des décisions erronées basées sur une donnée complètement fausse ?

WWZ - Brad Pitt et les Native Ads

WTF! Mon audience a disparu